Le Canal du Midi

Le Canal du Midi fête deux anniversaires cette année : les 350 ans de la signature de l'Édit relatif à sa mise en chantier ; les 20 ans de son inscription au patrimoine mondial de l'Unesco. L’État et la Région Occitanie ont donc décidé de lui faire un joli cadeau : lui faire une beauté. Le 22 juin 2016, lors de la première réunion du Comité de Bien Canal du Midi sur le site du château de Bonrepos-Riquet  en Haute-Garonne, un plan de développement durable du canal du Midi a été annoncé par Pascal Mailhos, le préfet de région, et Carole Delga, la présidente du conseil régional. Cette opération mobilisera 230 M€ sur 5 ans et « sera financé à au moins 50 % par l'État », disent les deux partenaires. Pour mener à bien ce programme, le préfet de région s'appuie sur une directrice de projet, la sous-préfète Marie-Thérèse Delaunay, et un chef de projet a été identifié au sein du conseil régional.

Ce plan a vocation à prendre en compte la valorisation économique, touristique et paysagère, la restauration environnementale (arbres et gestion des eaux), la préservation du patrimoine historique et son animation (comme le château de Bonrepos-Riquet, les écluses...).

Le château de Bonrepos-Riquet est un lieu symbolique : c’est là que Pierre-Paul Riquet, le créateur du Canal du Midi, avait exposé pour la première fois son projet à l'archevêque de Toulouse, qui a ensuite relayé le projet auprès de Colbert. Quant au nouveau Comité de Bien, il a vocation à réunir l'ensemble des acteurs mobilisés autour du canal.

Pour servir ce projet, l'État lancera en parallèle une concertation sur une charte architecturale, urbaine et paysagère. Elle aura pour objet de définir les orientations en matière de gestion et de valorisation des espaces agricoles, forestiers ou viticoles, des patrimoines naturels et bâtis du territoire des abords du canal du Midi.

Retour aux actualités