Environnement, dérèglement climatique

Comment réduire la vulnérabilité à l’eau ? A cette question, BRL Ingénierie a élaboré sa réponse, sans doute la plus complète et la plus pertinente que l’on puisse trouver aujourd’hui : WIMES, un écosystème permettant de travailler sur l’ensemble des problématiques liées à l’eau, des écoulements aux inondations en passant par les submersions. Bref, tout ce qui peut impacter un territoire.  « Grâce à WIMES, nous disposons de tous les outils pour répondre à des besoins particuliers », résume Gilles Rocquelain (photo), directeur général de BRL Ingénierie.

Au rang de ces outils figure WIMES CMS qui est, en fait, le prolongement d’un travail réalisé dans le cadre du projet de recherche et développement Litto Crise, une plateforme logicielle destinée à avertir de crues de submersion marine dans le monde. Litto Crise avait été mise au point entre 2011 et 2014 par un consortium réunissant, outre BRL, le groupe IBM, le Centre de calcul régional HPC@LR, la société Geomatys (un spécialiste du traitement de l’information geospatiale, basé à Arles) et le laboratoire Géosciences Montpellier (une unité mixte de dépendant du CNRS, de l’Université de Montpellier et de l’Université des Antilles), dont la spécialité est de développer des connaissances nouvelles sur la dynamique terrestre et ses manifestations de surface. Litto Crise avait été lancé après la tempête Xynthia, qui avait causé en 2010 et rien qu’en France 59 morts et de nombreux dégâts matériels.

« Il fallait créer un outil capable de collecter depuis le large jusqu’à la bande côtière des données utiles pour faire des calculs et des simulations », explique Gilles Rocquelain. La recherche & développement a duré trois ans. BRL Ingénierie a mis au point ses propres outils. Par la suite fut finalisé WIMES CMS, dont le marché est mondial, au même titre que les enjeux auxquels il répond. 

Aujourd’hui, des discussions sont en cours afin de mettre en place des sites pilotes tant en Occitanie - Pyrénées-Méditerranée qu’à Taiwan et au Viêt Nam. « Les institutions ont besoin de comprendre pour être en mesure d'agir efficacement. Or, les outils existants ne couvraient leurs besoins que de manière fragmentaire », observe Gilles Rocquelain. C’est tout l’intérêt de la plateforme WIMES : aller beaucoup plus loin, en apportant une analyse complète et globale, consolidée par une précision et une interopérabilité qui manquaient jusque-là. Aussi, compte-tenu des défis à relever dans le monde, elle aura du succès.

Comment réduire la vulnérabilité à l’eau ? A cette question, BRL Ingénierie a élaboré sa réponse, sans doute la plus complète et la plus pertinente que l’on puisse trouver aujourd’hui : WIMES, un écosystème permettant de travailler sur l’ensemble des problématiques liées à l’eau, des écoulements aux inondations en passant par les submersions. Bref, tout ce qui peut impacter un territoire.  « Grâce à WIMES, nous disposons de tous les outils pour répondre à des besoins particuliers », résume Gilles Rocquelain (photo), directeur général de BRL Ingénierie.

Au rang de ces outils figure WIMES CMS qui est, en fait, le prolongement d’un travail réalisé dans le cadre du projet de recherche et développement Litto Crise, une plateforme logicielle destinée à avertir de crues de submersion marine dans le monde. Litto Crise avait été mise au point entre 2011 et 2014 par un consortium réunissant, outre BRL, le groupe IBM, le Centre de calcul régional HPC@LR, la société Geomatys (un spécialiste du traitement de l’information geospatiale, basé à Arles) et le laboratoire Géosciences Montpellier (une unité mixte de dépendant du CNRS, de l’Université de Montpellier et de l’Université des Antilles), dont la spécialité est de développer des connaissances nouvelles sur la dynamique terrestre et ses manifestations de surface. Litto Crise avait été lancé après la tempête Xynthia, qui avait causé en 2010 et rien qu’en France 59 morts et de nombreux dégâts matériels.

« Il fallait créer un outil capable de collecter depuis le large jusqu’à la bande côtière des données utiles pour faire des calculs et des simulations », explique Gilles Rocquelain. La recherche & développement a duré trois ans. BRL Ingénierie a mis au point ses propres outils. Par la suite fut finalisé WIMES CMS, dont le marché est mondial, au même titre que les enjeux auxquels il répond. 

Aujourd’hui, des discussions sont en cours afin de mettre en place des sites pilotes tant en Occitanie - Pyrénées-Méditerranée qu’à Taiwan et au Viêt Nam. « Les institutions ont besoin de comprendre pour être en mesure d'agir efficacement. Or, les outils existants ne couvraient leurs besoins que de manière fragmentaire », observe Gilles Rocquelain. C’est tout l’intérêt de la plateforme WIMES : aller beaucoup plus loin, en apportant une analyse complète et globale, consolidée par une précision et une interopérabilité qui manquaient jusque-là. Aussi, compte-tenu des défis à relever dans le monde, elle aura du succès.

Lors du salon Hydrogaïa, Laurent Pacoud, le chargé de mission de la division Eau et Assainissement de l’Agence française de développement, a d'ailleurs rappelé, au cours d’une table ronde, que la submersion marine devient « un vrai sujet de  préoccupation» : « New York prévoit de s’en protéger et s’apprête à mettre dans ce projet un montant de huit milliards de dollars », a-t-il dit pour illustrer son propos. Et Laurent Roy, le directeur général de l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse,  d’enchaîner : « Encore aujourd’hui, nous avons besoin d’acquérir des données fiables. » WIMES tombe, en somme, à point nommé.

 

Retour aux actualités